L'ours polaire

L'ours polaire

Les Shawnees



L'intérêt avec les nations indiennes, c'est que vous avez à découvrir des centaines d'histoires différentes. Vous me direz que la fin est toujours la même ! Même là ce n'est pas exact à 100% ! Heureusement pour eux!

Avec les Wampanoags, on a vu le quasi anéantissement d'une nation indienne. Avec les Shawnees, l'histoire a fini différemment, comme nous le verrons.


Organisation et répartition originale

S'ils ne sont présents aujourd'hui qu'en Oklahoma, dans le centre des Etats-Unis, ils habitaient à l'arrivée des premiers européens bien plus à l'est, dans un territoire maintenant englobé dans les états de l'Ohio, de la Virginie, de la Virginie Occidentale, dans l'Indiana et la Pennsylvanie, ainsi que l'ouest du Maryland.


 

Les Shawnees étaient divisé en cinq sous-groupes partageant la même langue et la même culture :

-         les Chillicothe ou Chalaka ;

-         les Hathawekela ou Thawikila ;

-         les Kispokotha ou Kispoko ;

-         les Mequachake ou Mekoche ;

-         les Pekuwe ou Piqua.

 

On était affilé à la division à laquelle appartenait son père. Chaque division avait un village principal qui abritait le chef de celle-ci. Il recevait traditionnellement le nom de la division qu'il représentait.

Chaque division jouait un rôle précis dans la nation Shawnee au bénéfice de toutes les autres. Bien que des écrits du 16ème siècle parlent des coutumes et traditions des Shawnees, on a beaucoup de mal à comprendre celles-ci d'autant que le mode de vie des Shawnees a connu de grands bouleversements entre 1700 et 1900 !

 

L'histoire précolombienne des Shawnees nous est inconnue. La plus ancienne mention des Shawnees figure sur une carte hollandaise de 1614 montrant le peuple des Sawwanew juste à l'est de la rivière Delaware. Les explorateurs français de l'époque en rencontrèrent le long de la rivière Ohio.

 

Une légende assure que les Shawnees descendent d'un parti de guerre envoyé vers l'ouest par Opechancanough, qui dirigeait la confédération Powhatan de 1618 à 1644. Ils étaient dirigés par Sheewa-a-nee, fils d' Opechancanough qui s'installa avec ses hommes dans la vallée de la Shenandoah. Ce qui est certain et pas légendaire du tout, c'est que vers 1671 ils affrontaient la Confédération Iroquoise pour le contrôle de cette même vallée et que lorsque les premiers colons blancs arrivèrent dans la région vers 1730, les Shawnees possédaient le cours septentrional du fleuve.

 

Vers 1670, un groupe de Shawnees émigra vers la rivière Savannah. Les anglais de la province de Caroline furent contactés par ces derniers en 1674 et signèrent avec ces derniers une alliance qui durera longtemps. D'autres groupes de Shawnees iront s'installer en Floride (espagnole à l'époque), dans le Maryland, la Pennsylvanie et d'autres régions au sud de l'Ohio.

L'historien Alan Gallay voit dans ces migrations de la période 1650-1700 l'effet des guerres livrées par la Confédération Iroquoise à ses voisins pour le contrôle des zones à castor. La fourrure de ces animaux étaient très recherchées par les européens et permettait aux Iroquois d'avoir en échange toutes les marchandises européennes dont ils étaient friands.

Les Shawnees devinrent vite connu pour le nombre croissant de leurs villages dans un vaste secteur s'étendant de l'Illinois à l'état de New York en passant par l'état de Géorgie.

Leur langue devint alors une langue de commerce et de négociation parmi de nombreuses tribus de l'est des Etats-Unis. Elle les aidera aussi à devenir des leaders dans les mouvements pan-indiens de résistance aux Blancs.



La vallée de l'Ohio

 

Avant 1754, les Shawnees avaient leur capitale près de Winchester en Virginie. Le père du chef Cornstalk y dirigeait. En 1753, des messagers venant des villages Shawnees de l'ouest invitèrent ceux de la Virginie et de la Shenandoah de les rejoindre en traversant les Monts Alleghenies. Ils émigrèrent l'année suivante et se joignirent aux Shawnees vivant sur la rivière Scioto, dans l'actuel état de l'Ohio.

 

Seul problème, la Confédération Iroquoise considérait la région de l'Ohio comme sa possession par droit de conquête et traitaient les tribus, notamment les Shawnees et les Delawares, qui s'installaient là comme des peuples sujets.

Des Iroquois s'installèrent aussi là, quittant la Confédération. Ils furent désignés sous le nom de « Mingo ». Shawnees, Delaware et Mingo nouèrent rapidement des liens et des alliances. C'était le mieux qu'ils puissent faire, car aller débuter une période de guerre qui allait durer soixante ans. Une première phase de 1755 à 1763 verra l'affrontement entre anglais et français.

 

En 1755, les Shawnees se rangèrent pour la plupart du côté des français qui étaient des partenaires commerciaux de longue date, avant de conclure en 1758 la paix d'Easton avec les colons anglais.

Huit ans plus tard, après la défaite française, des Shawnees combattirent au côté de Pontiac qui tenta infructueusement de soulever l'ensemble des nations indiennes de l'Ohio contre les Britanniques en 1763-1764.

 

En 1763 une proclamation royale fut émise durant la révolte de Pontiac. Elle dessinait une frontière entre les colonies britanniques et les territoires indiens à l'ouest des Appalaches. C'était une tentative d'établir une « réserve » pour les amérindiens, mais dès 1768 le traité de Fort Stanwix déplaça la frontière vers l'Ouest, permettant aux colons de s'installer en Virginie Occidentale et dans le Kentucky. Bien évidemment, les Shawnees n'acceptaient pas ces traités, car les officiels anglais n'en négocièrent les termes qu'avec la Confédération Iroquoise qui se considérait comme souveraine sur ces terres, malgré les autres nations indiennes qui y vivaient, cultivant et chassant…

 

Après ce traité, des colons commencèrent à s'installer dans la vallée de l'Ohio. Bien évidemment des incidents de plus en plus violents éclatèrent entre des colons persuadés de leur bon droit et des indiens furieux que les Iroquois aient cédés des terres ne leur appartenant pas. Cela déboucha en 1774 sur la Guerre de Lord Dunmore où les diplomates anglais manoeuvrèrent pour isoler les Shawnees. Ceux-ci se retrouvèrent seuls avec quelques Mingos face aux colonies anglaises et furent logiquement défaits, mais parvinrent à éviter la destruction et à garder l'essentiel de leurs forces. Néanmoins, Cornstalk, le plus importants des chefs Shawnees fut contraint de reconnaître les frontières définies par le traité de Fort Stanwix. Mais beaucoup d'autres chefs ne signèrent pas le traité et ne reconnaissaient pas ces frontières. Quand la Guerre d'Indépendance Américaine éclata en 1775, plusieurs d'entre eux plaidèrent pour que les Shawnees se joignent aux Anglais et chassent les colons de la vallée de l'Ohio. Les Shawnees se divisèrent sur la question. Cornstalk demeura neutre dans le conflit, tandis que les chefs Blackfish et Blue Jacket se rangèrent avec leurs guerriers du côté des Anglais.



 


Exil vers l'Ouest


Après l'indépendance américaine en 1783, la guerre éclata entre les Etats-Unis et une confédération indienne comprenant principalement les Shawnees et Miamis. Cette confédération sera défaite en 1794 à la bataille de Fallen Timbers et la plupart des Shawnees signeront le traité de Greenville l'année suivante, cédant de larges portions de leurs terres aux Etats-Unis. D'autres Shawnees rejetèrent ce traité et migrèrent vers l'état du Missouri où ils s'installèrent près de Cape Girardeau. Des clans Shawnees, seuls les Chillicothe et les Mequachake demeuraient en Ohio, tandis que les Hathawekela, Kispokotha et quitta avaient gagné le Missouri. Seuls quelques Shawnees rejoindront en 1805 le mouvement pan-indien de Tecumseh et de son frère Tenskwatawa. La défaite et la mort de Tecumseh à la bataille de la Thames le 5 octobre 1813 mettra fin à la dernière tentative amérindienne de défendre l'Ohio contre l'expansion des colons.

 

Les Shawnees du Missouri gagnèrent alors le nom de « Absentee Shawnee ». Plusieurs centaines de ces derniers se joindront à des Delawares pour s'installer dans l'est du Texas, alors possession espagnole. Ils s'allièrent là avec les Cherokees du chef « The Bowl », mais leur chef John Linney les maintiendra dans la neutralité quand les Cherokees se révolteront contre les Texans en 1839. En remerciement, le président du Texas (Mirabeau  Lamar) ; alors république indépendante non reliée aux Etats-Unis, les remboursa de la perte de leurs récoltes et de la destruction de leurs habitations et les installa dans ce qui serait plus tard l'Arkansas. De là, ils gagneront l'Oklahoma et les environs de l'actuelle ville de Shawnee où ils furent rejoints par d'autres Shawnees venus du Kansas et qui partageaient leurs vues et croyances traditionalistes.

 

A l'est, les Shawnees de l'Ohio cédèrent la plupart de leurs terres au traité de Fort Meigs en 1817 en échange de trois réserves à Wapaughkonetta, Hog Creek (près de l'actuelle ville de Lima) et à Lewiston où ils partageaient cette dernière avec les Iroquois Senecas.

En 1833, seul le groupe de Black Bob résistait pacifiquement à la déportation. Il finira finalement par céder pour s'installer dans le nord est du Kansas sur la rivière du même nom.

 

Dès 1831, les Senecas et Shawnees de Lewiston partiront pour l'Oklahoma où ils deviendront les « Easterns Shawnees ». Ainsi que les 400 Shawnees de Wapaughkonetta et Hog Creek qui iront au Kansas.

 

Quand le Missouri devint l'un des états des Etats-Unis en 1821, les Shawnees de Cape Girardeau devinrent indésirables. Après le traité de Saint Louis en 1825, les 1400 Shawnees vivant dans le Missouri devront partir pour s'installer dans le sud-est du Kansas sur la rivière Neosho.

 

Quant la Guerre de Sécession éclata en 1861, les Shawnees de Black Bob choisiront la neutralité en allant se réfugier dans le « Territoire Indien » de l'Oklahoma et se joignirent aux « Absentees Shawnees ». Après la fin du conflit, les Shawnees du Kansas furent expulsés dans le nord-est de l'Oklahoma pour les punir d'avoir pris le parti du vainqueur (Si ! si !) durant la guerre.

Ils devinrent les « Loyals Shawnees » et seront compris dans la nation Cherokee car on les connaissait aussi sous le nom de « Cherokee Shawnee ». Ils devront se livrer à de longues démarches pour être enfin considérés comme indépendant des Cherokees par le gouvernement fédéral en… 2000 ! Ils ont pris le nom de « Shawnee Nation ».

 


Situation actuelle


Pour résumer cette situation, il y a aujourd'hui trois tribus portant le nom de « Shawnees » reconnus par le gouvernement fédéral. Toutes les trois sont situés en Oklahoma et se reconnaissent entre elles comme « Shawnees ».

 

Ce sont :

-         La « Absentee-Shawnee tribe of indians of Oklahoma » comprenant surtout des Hathawekelas, des Kispokotha et des Pekuwes ;

-         La « Eastern Shawnee tribe of Oklahoma » comprenant surtout des Mekoches ;

-         La « Shawnee Tribe », qui était comprise jusqu'en 2000 dans la nation Cherokee. Elle comprend surtout des Chaalakathas et des Mekoches.

 

En 2008, elles représentaient à elles trois 7584 individus, pour la plupart vivant en Oklahoma. Le Shawnee n'y est plus parlé usuellement que par environ 200 personnes.

 

Le nombre initial des Shawnees à l'arrivée des européens est très mal connu. Selon les estimations, il varie de 3000 à 50000 ! Vers 1825, ils étaient en tout environ 2500

 

Il existe quatre groupes en Ohio qui se réclament de la nation Shawnees : la « Blue Creek Band », «la « East of River Shawnee », la « Piqua Spet of Ohio Shawnee » et la « United remnant band of the Shawnee Nation ».

Aucun de ces groupes n'est reconnu par le gouvernement fédéral et les Shawnees d'Oklahoma ne leur accordent aucune légitimité.


Et pour terminer en beauté, une petite vidéo sur un "pow wow" des "Eastern Shawnee" qui s'est tenu le 29 août 2009. Clic!

 

Liens internet :

-         Absentee Shawnee Tribe of Oklahoma : www.astribe.com/

-         East Of The River Shawnee : www.eorshawnee.com/

-         Shawnee history : www.tolatsga.org/shaw.html

-         Shawnee Indian Mission : www.kansastravel.org/shawneeindianmission.htm (monument historique au Kansas)

-         Shawnee Nation United Remnant Band : www.zaneshawneecaverns.net/

-         Eastern Shawnee Tribe of Oklahoma : www.shawnee-tribe.com/

 



23/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres